Les animaux et la mort

05/12/2020

Cet article traite des animaux et de la mort selon mon point de vue, mes croyances (je suis athée) , mes lectures et mon expérience. Je ne prétends aucunement que ceci est la vérité. A vous de voir ce qui résonne ou non en vous.

Dans un premier temps, il est bon de dissocier le corps physique et l'âme : l'âme est l'essence même de chaque individu, alors que le corps physique n'est qu'un véhicule temporaire. Je pars du principe qu'une fois le véhicule quitté, l'âme continue d'évoluer.

L'article se compose en cinq parties :

  1. Avant le grand départ
  2. L'au-delà
  3. La réincarnation
  4. La communication animale
  5. Conclusion
Cette image évoque pour moi l'ascension de l'âme
Cette image évoque pour moi l'ascension de l'âme

Avant de commencer, je tiens à vous parler de celui qui m'a poussé à écrire cet article : il s'appelle Billy-tout-petit, un rat. Une âme qui partage ma vie depuis toujours et qui compte revenir, encore et encore.

En septembre, alors qu'il était très malade, il m'a glissé sans que je ne lui demande qu'il partirait en février. A cette époque, bon nombre d'inconnus se sont permis de dire que j'étais ignoble de le maintenir en vie, que je devais abréger ses souffrances. J'ai préféré écouter mon intuition et le principal intéressé. J'ai alors veillé sur lui jour et nuit. Je me levais toutes les heures pour vérifier comment il allait, lui réchauffer sa bouillie maison, lui faire un brin de toilette, lui dégourdir les jambes, le border etc. C'était une grosse responsabilité mais ça a été merveilleux de partager ces instants avec lui. Je lui répétais souvent qu'il pouvait partir, que je ne le retenais pas si son corps était trop douloureux. Puis il s'est éteint paisiblement dans son sommeil, une nuit de février entre deux relèves. Il était couché, paisible. Ceux qui ont des rats savent combien il est rare qu'ils partent naturellement et avec douceur.

Je l'ai alors remercié pour tout ce qu'il avait fait et pour cette belle leçon de vie.



Partie 1 : avant le grand départ


Que ce soit pour nos familiers ou à l'état sauvage, les animaux sont conscients du cycle de la vie, de la mort physique et ne craignent rien de cela. Pour eux, la mort est une étape de plus en tant qu'âme : un renouveau.

Cependant, être conscients du cycle de la vie ne les empêche pas d'être tristes lorsqu'un être aimé, animal ou humain, les quitte. Mais le deuil est souvent une étape plus facile pour eux.


Parfois, les animaux sont conscients que leur départ est proche. Ils peuvent alors s'y préparer pour en faire un moment paisible. Certains attendront de pouvoir dire au revoir à tout le monde (par exemple si un enfant étudie plus loin et ne rentre que le week-end).


Lorsqu'ils sont malades, ils n'appréhendent pas leur départ. Ce-dernier peut en revanche être retardé, notamment à cause d'un traitement médicamenteux ou du chagrin de leurs gardiens.


En effet, certains animaux continuent de s'accrocher malgré la douleur à cause de la tristesse des gardiens alors qu'ils sont prêts. C'est pour cela qu'il faut aider nos animaux en les remerciant pour tout ce qu'ils ont fait pour nous, en leur disant à quel point ils comptent pour nous et en les "autorisant" à partir. Il n'est bon pour personne de retenir un animal qui se sent prêt à s'en aller.


Il en va de même pour un traitement qui peut empêcher ce processus naturel. L'animal aura alors besoin de l'aide du vétérinaire pour partir. Ils savent nous faire comprendre lorsque la fin approche. Pour savoir si c'est le bon moment, il vous suffit d'interroger votre cœur et d'écouter votre intuition. Vous pouvez également vous faire aider en faisant appel à la communication animale.


En général, les animaux préfèrent partir par eux-mêmes, mais lorsque cela n'est pas possible, ils ont parfois une idée plus ou moins précise du moment venu. Ils peuvent par exemple dire lors d'une communication animale qu'ils cesseront de manger et qu'à ce moment, il vous faudra attendre tant de jours avant de les aider à s'en aller. Certains peuvent même demander à cesser le traitement (toujours consulter votre vétérinaire avant de prendre ce genre de décisions). Sachez cependant qu'ils peuvent changer d'avis et chambouler leurs plans.


Expliquez toujours à l'avance à votre compagnon si vous prenez la décision de le faire partir. Idéalement, quelques jours avant, au pire, quelques heures avant. Laissez-leur le temps de s'y préparer et de dire au revoir. Un départ trop brusque ou soudain pourrait les déstabiliser et ils pourraient ne pas comprendre ce qu'il leur arrive. Lorsqu'ils sont mentalement préparés, ce n'est pas douloureux pour eux.


Qu'en est-il des départs brutaux ou accidentels ? Je fais partie de ceux qui ne croient pas au hasard. Je suis persuadée voire convaincue que ce sont les animaux qui orchestrent leurs départs de telle ou telle façon. Suite aux communications que j'ai pu faire avec des animaux partis brutalement ou aux lectures de divers témoignages et livres, j'ai compris qu'ils provoquent ces accidents pour plusieurs raisons :

Il se peut que leur mission soit terminée auprès de nous et qu'ils veuillent simplement quitter leur enveloppe physique. Il se peut également qu'ils veuillent nous enseigner quelque chose, que leur corps ne leur convient pas, qu'ils aient un contrat avec un autre animal (qu'il soit sauvage ou domestique) etc.


Une fois notre animal parti, que faire du corps ? En général, ils n'y accordent pas d'importance. Une petite cérémonie où les êtres aimés se réunissent en leurs mémoires peut suffire. Mais certains peuvent avoir des requêtes plus précises, comme l'endroit où le corps doit être enterré.


Ayez des pensées positives pour votre animal afin de l'aider à aller vers la Lumière et continuer son chemin paisiblement. Honorez sa vie ! La mort est un magnifique et intime moment qu'ils partagent avec nous.


Partie 2 : l'au-delà


Une fois leur corps quitté, ils se sentent souvent soulagés et plus légers. Les animaux mettent ensuite un certain temps avant de terminer leur passage vers la Lumière. Je l'estime à environ trois ou quatre semaines, mais cela dépend de chaque individu.


Ne plus être physiquement à nos côtés ne les empêche pas de l'être sur un autre plan. Souvent, ils continuent de veiller sur nous pendant un moment, même une fois montés. Ils peuvent également nous envoyer des signes, nous rendre visite dans nos rêves ou encore envoyer un animal nous dire qu'ils pensent à nous (par exemple la brève apparition d'un cerf qui nous fixe droit dans les yeux ou un oiseau qui vient se poser tout près de nous).


Je ne sais pas si les animaux et les humains sont au même endroit. Longtemps, j'ai pensé qu'ils étaient dans des lieux différents et séparés. Mais une âme dans l'au-delà n'est plus incarnée et n'a donc plus d'enveloppe physique. Néanmoins à travers les différentes communications que j'ai pu faire avec des animaux défunts, lorsqu'ils m'ont montré autour d'eux : je ne voyais aucun humain, que des animaux. Peut-être que chacun a plusieurs paliers à franchir avant de rejoindre un endroit commun ? Je ne saurais pas vous répondre. 


Une fois là-haut, les animaux sont en paix la plupart du temps. Ils vont donc continuer leur chemin spirituel jusqu'au moment de décider s'ils veulent se réincarner ou non.


Si la mission de l'animal à nos côtés n'est pas terminée, il se peut qu'ils reviennent rapidement dans nos vies ou alors qu'ils nous envoient quelqu'un. Nous y reviendrons plus en détails dans la partie 3.


Certaines âmes sont amenées à se côtoyer régulièrement, au fil du temps. C'est pour cela qu'une fois là-haut, il se peut que votre animal continue de veiller sur vous et de vous guider. Il ne faut donc pas hésiter à penser fort à eux voire à leur demander de l'aide lorsque vous êtes face à un doute ou une problématique.


Partie 3 : la réincarnation


Lorsque votre animal n'a pas terminé sa mission de vie auprès de vous, il se peut qu'il se réincarne plus ou moins rapidement pour la terminer. Il peut aussi décider d'envoyer quelqu'un d'autre s'en occuper. Lors d'une communication avec votre animal défunt, vous pouvez justement lui demander quels sont ses plans : s'il compte se réincarner ou vous envoyer quelqu'un ? S'il compte se réincarner, s'il sait où, quand et sous quelle forme ? Notez bien que les plans peuvent changer, il ne faut donc rien prendre pour acquis.


Un animal peut aussi revenir vers vous s'il sent que vous avez encore besoin de lui à vos côtés.


Un humain que vous avez connu dans cette vie peut également se réincarner en animal domestique. Contrairement aux croyances populaires, se réincarner en animal n'est pas une baisse de statut par rapport à l'Homme.


Comment savoir si nous nous connaissons ? Le corps physique change, il est alors parfois compliqué d'affirmer avec certitude que notre animal est un être que nous avons déjà connu. Il faut alors se fier à votre intuition, ressentir les énergies, les vibrations, l'âme, la présence. Vous pouvez également faire appel à la communication animale pour questionner votre compagnon sur ce point.


Les animaux ne pensent généralement pas à leurs vies antérieures, sauf lorsque nous les questionnons dessus. Alors, ils se rappellent. Ils peuvent même se souvenir de vies antérieures communes avec nous. S'y replonger peut aider à résoudre un problème chez l'animal ou le gardien (mémoire traumatique etc.) .


Partie 4 : la communication animale


Et la communication animale dans tout ça ? Elle peut intervenir tout au long de l'évolution de votre animal, même après son départ.


Pour les fins de vie : c'est un accompagnement non négligeable, qui vous aidera ainsi que votre compagnon. Votre animal vous dira ce qu'il ressent, s'il souffre, s'il souhaite partir etc. Pour vous, c'est un poids en moins que d'avoir le point de vue direct de votre animal. C'est un accompagnement qui facilite l'acceptation de la mort et souvent le deuil.


Après le grand départ : vous pouvez transmettre un message à votre animal, prendre de ses nouvelles, lui demander si vous allez vous revoir etc. La prise de contact ne doit pas être excessive afin que vous puissiez chacun continuer de vous épanouir correctement et de ne pas empêcher votre animal de faire son chemin spirituel.


Vous venez d'adopter un animal et sentez au fond de vous que vous vous connaissez déjà ? Là encore, la communication animale peut intervenir afin de répondre à vos interrogations.



Partie 5 : conclusion


Pour résumer, je pense que la mort n'est pas quelque chose de négatif ou qu'il faille appréhender. La comprendre, c'est nous permettre de mieux la vivre. Nous avons tant à apprendre de nos compagnons. C'est un moment intime et magnifique que nos animaux acceptent de partager avec nous. Honorons alors leur vie et leur départ.


Je vous souhaite à tous que la mort devienne une expérience paisible et douce, un moment de partage entre votre animal et vous. Alors bien-sûr, ils laissent un vide immense dans nos vies. Mais souvent, ce n'est qu'un simple au revoir.


Célébrons leur vie, honorons leur mémoire.


Merci.


En savoir plus :

Rédigé par Eva T. , tous droits réservés | Hécate - communication animale